Chimbonda ? Non Schivardi

Publié le par Marc Leiba

Si je vous demande Justin qui ? Vous me répondez du tac au tac (une chance au grattage, une chance au tirage) Justin Bridou. Par contre, si dans la famille « je veux être président de la France », je vous demande Gérard Qui ? Pas sûr que vous sachiez la réponse.


Unique preuve de son existence. Justin B, malheureusement de dos

Indice n°1 : ce n’est pas le candidat de monsieur tout le monde. En fait, il faut même occuper un certain rang dans la société pour qu’il daigne accepter votre vote. Il s’est d’abord présenté comme le candidat des maires mais attention pas de tous les maires. De certains maires seulement. Il a d’ailleurs rectifié le tir sur toutes ses affiches de campagne : « candidat de maires » (oublié le « s » en trop).

Indice n°2 : il a tardivement avoué que sa candidature était soutenue par le parti des travailleurs, parti créé en 1991 dont le secrétaire national est Daniel Gluckstein. Lequel Gluckstein est le vrai candidat malheureux de la présidentielle de 2002. Jospin a eu du bol de finir troisième, les gens qui ont voté pour lui se sont trompés de bulletin, ils pensaient sûrement voter Dédé. Et ce n’est pas passé loin pour Gluckstein, qu’on présentait souvent comme le 16 eme homme (sur 16) de l’élection. Quand on y réfléchit, si les 15 autres candidats étaient subitement décédés la veille du premier tour, ça aurait pu être lui le président.

Indice n°3 : il veut « appeler nos concitoyens à se prononcer pour la rupture avec l’Union Européenne ». En voilà un qui n’a pas perdu son temps sur les bancs de l’ENA. Pendant que les uns et les autres moulinent des solutions pour concilier identité française et projet européen, lui a trouvé la solution à tous nos problèmes. Sortir de l’UE, « renationaliser Airbus et les secteurs clés de l’industrie » ou encore « dénoncer la responsabilité de l’Union Européenne et du traité de Maastricht dans la remise en cause de l’existence des 36.000 communes, dans la fermeture des écoles, des bureaux de postes, des maternités, dans le démantèlement de la Sécurité sociale et du système hospitalier, dans la privatisation et le démantèlement des services publics ».

(NDLA : si vous ne voyez pas le rapport entre l’UE et tous ces problèmes, supposés ou réels, c’est que vous avez fait un DESS à l’IHECS).

Indice n° 4 : c’est le seul candidat qui refuse de répondre à certaines questions ou qui déclare volontiers « ne pas être un expert » sur plusieurs domaines (on vous dit qu’il est bourré de qualités cet homme là !). Exemple, à la question « les femmes au foyer devraient recevoir un revenu parental ? », Gégé se déclare « sans opinion ».

Le footballeur français, Pascal Chimbonda. Arlésienne du mondial 2006.

And the winner is :

Gérard Schivardi ! Gérard qui ?
 

(NDLA : si l’élection tombe un vardi, je voterai pour lui)

 

son site presque officiel

 

Marc Leiba, objectif mais pas trop

Publié dans Le chicon européen

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article